AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Knocking on heaven's door [PV Daemon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rose E. Scottfield

avatar



✎ Posts : 82

MessageSujet: Knocking on heaven's door [PV Daemon]   Mer 2 Mar - 20:30



KNOCKING ON HEAVEN'S DOOR


L’art de se faire discret n’était pas une chose innée chez tout le monde. Certains l’étaient trop, au point d’être invisible aux yeux de tous, d’autres n’arrivaient pas à l’être suffisamment, le reste s’en souciant peu… Chez Rose, c’était une qualité précieuse qu’elle savait doser à la perfection. Car elle savait bien que parfois, plus l’on cherche à se dissimuler, plus nos actes nous fond remarquer… C’est bien connu ! Une personne qui se cache développe une gestuelle, une attitude qui attire l’attention. Mais lorsque l’on s’affiche au grand jour, que l’on se laisse voir, que l’on parait à l’aise… comment les gens pourraient ils alors se douter que vous avez quelques choses à cacher ? C’est pourquoi, plutôt que de se mouvoir dans les ombres en pleine nuit, encapuchonnée et paniquée, elle avait enfourché sa moto à six heures du matin, quand beaucoup déjà partaient de chez eux. Rose avait quitté son domicile en chantonnant, avec sa bonne humeur habituelle tout en enfilant une veste en cuir marron et des gants noirs. Il faisait encore froid le tôt matin, surtout en moto. Elle avait salué un voisin qui partait sans doute travailler, puis avait mis son casque en faisant chauffer le moteur de sa bécane.

Après son départ, il ne lui fallut qu’un petit quart d’heure pour accéder au quartier du Golden District. Il y avait vraiment très peu de monde à cette heure-ci sur la route. Mais par précaution tout de même (parce qu’il ne faut pas pousser la chance trop loin non plus !) elle fit un petit détour et bifurqua pour s’engager dans une fraction du quartier encore moins fréquenté. Rose y arrêta sa moto, avant d’y poser l’anti-vole, de ranger son casque dans le petit coffre intérieur, pour ensuite se diriger vers le Golden palace. Elle connaissait ce chemin par cœur, tant elle l’avait parcouru étant petite. Rose avait toujours eu l’habitude de venir clandestinement voir Daemon, petits déjà, ils s’y retrouvaient pour jouer les aventuriers au cœur même du palace. Sans jamais se faire prendre ! Elle ne croisa pas un chat sur le chemin, mais se fit plus silencieuse en arrivant à destination. Elle venait d’entrer dans le quartier privé quand elle se mit à observer davantage les alentours puis s’arrêta juste devant une façade. Silence total… Et apparemment, elle était bien toute seule ! Un sourire enfantin se dessina alors sur son visage. C’était la partie qu’elle préférait, gamine déjà ! Le nez en l’air, elle observa quelques instants le fin tuyau d’eau qui montait jusqu’au deuxième… et entreprit de l’escalader. Avec une aisance et un équilibre parfait, aidé par ses bottes de moto et les millions de fois où elle avait grimpé ainsi. Rose n’eut aucun mal à atteindre un petit rebord de fenêtre, qu’elle utilisa pour accéder à un balcon à gauche en marchant le long du rebord… puis à la fenêtre qu’elle voulait et s’asseoir sur le bord de celle-ci. Le tout, comme un vrai chat ! La classe en moins cependant… A l’aide d’une épingle à cheveux et d’un porte-clefs tire-bouchon (l’allié ultime !) Rose ouvrit la fameuse fenêtre et se glissa sans un bruit à l’intérieur…

Le décor somptueux de la chambre dans laquelle elle se trouvait lui était des plus familiers. Sans attendre, Rose déposa son sac qu’elle tenait en bandoulière à côté d’une table de nuit. Dans le lit, Deamon Firth dormait encore à poing fermé, ce qui lui tira un nouveau sourire. Autant par attendrissement que parce qu’elle aurait très bien pu vouloir l’égorger dans son sommeil… où même se servir à boire et ramener des potes. Il dormait comme un bébé ! Il était à peine 6h30, trop tôt pour réveiller le big-boss des Golden, non ? Rose alla s’asseoir dans un fauteuil en croisant les jambes. Mais, après avoir attendu à peine cinq minutes, elle craqua… Pour lâcher de la voix la plus grave et obscure qu’elle le pouvait :

« Daemooon … DEAMOOOON !!! Le Graal tu t’en iras quérir !! »

Revenir en haut Aller en bas

Deamon N. Firth

avatar



✎ Posts : 5417

MessageSujet: Re: Knocking on heaven's door [PV Daemon]   Ven 11 Mar - 18:44

    Le soleil brillait. J’aimais ses reflets dorés sur ma peau blanche comme neige. Je jouais autour de la grande fontaine, j’adorais courir autour et même si maman me disait toujours que je finirais par y tomber les deux pieds joints, peu m’importait, je me sentais bien, je m’amusais. Ma mère était assise sur le banc avec l’une de ses vieilles amies, Katherine. Je riais, rien ne semblait pouvoir m’arrêter. J’avais neuf ans et j’avais déjà l’impression que le monde était à mes pieds, que la terre était mon terrain de jeu et le royaume ma sécurité. Depuis que ma mère m’avait parlé du Golden District et de mon devoir de fils de Souverain, je n’avais qu’une envie : succéder à mon père à la tête du quartier doré. Ce n’était pas vraiment l’héritage familial qui m’obnubilait, c’était surtout d’honorer mes parents, d’honorer mon père. J’avais l’impression d’avoir alors une raison pour laquelle vivre, me battre chaque jour. Je ne cessais d’harceler mes parents de questions et quand ils me répondaient « Plus tard Deamon, tu es trop jeune pour le moment. Ton heure viendra. », ça me mettait tout simplement en rogne. Je n’étais pas un enfant, non, je voulais savoir tout et tout de suite. Je voulais avoir ce que je mérite, moi aussi je voulais faire partie de ce monde qui me semblait jusqu’alors intouchable. Qui me paraissait comme être un endroit d’amour et de paix qui ne cesserait jamais.

    « Daemooon … DEAMOOOON !!! Le Graal tu t’en iras quérir !! »

    Mon cœur se mit à battre à une vitesse approchant les milles battements par secondes et je fis un bond de dix mètres de haut. Une fois calmé, je cherchai l’abruti qui avait troublé mon rêve, qui avait bien failli m’assassiner d’une crise cardiaque sur le champ. J’essuyais mes yeux afin d’y voir plus clair. Sur le fauteuil familial en or massif se tenait Rose, ma meilleure amie. Rose était ma seule amie, à vrai dire. La seule sur laquelle je pouvais véritablement compter et me confier, tout du moins. C’était simple, je lui disais tout, et elle me disait tout. Bien sûr, Rose habitait dans le Black District et traîner ensemble n’était pas forcément ce que nos familles respectives avaient toujours attendus. Nous devions donc presque tout le temps nous voir en cachette et c’était pesant. Mais je ne l’aurais abandonnée pour rien au monde. Cette fille était tout simplement extraordinaire. Quelques temps plus tôt, me méfiant encore et toujours plus des petits plans machiavéliques de Cole O’Connor, Rose avait accepté pour moi d’entrer dans le camp de l’ennemi et à vrai dire elle avait réussi à s’y infiltrer mieux que personne. J’avais presque pitié de Cole. Il était évident qu’il était fou amoureux de Rose, il lui disait tout, il était presque différent avec elle. Si seulement elle savait que ce n’était pas réciproque, qu’elle n’en avait tout simplement rien à faire de lui et qu’elle agissait sous mes ordres… Le pauvre ne s’en remettrait jamais. Etrangement, je n’avais absolument aucun scrupule à le faire.

    Me passant la main dans les cheveux, je regardais le réveil qui indiquait six heures et demie du matin. Je grognais. J’étais en caleçon mais je n’avais aucune gêne ni honte à me montrer ainsi devant Rose. Pour moi, elle n’était pas une fille. C’était juste… Rose. Essayant de me lever sans trop en avoir la force, je m’approchai d’elle et lui déposa un bref baiser sur la joue, les yeux clos.

    « Tu te crois vraiment tout permis, tu sais qui tu as en face de toi ? Que me vaut l’honneur de cette visite si matinale, Rosata ? »

    J’adorais l’appeler par son nom latin. Je sais qu’elle n’aimait pas trop ça, mais j’aimais bien étaler ma science pour l’impressionner et la taquiner. De plus, je trouvais que ce surnom lui sciait à merveille.



Deamon N. Firth ;

....................................................................................................................................................................
    Deamon N. Firth Le Juste.

    ♦ La lumière de la lune nimbe les rues du cœur de la ville d’une aura sucrée, je rêve d’y croquer.
Revenir en haut Aller en bas
http://key-island.1fr1.net
 

Knocking on heaven's door [PV Daemon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ⊱ knocking on heaven's door. (camille)
» knocking on heaven's door | Gamora
» Knockin' On Heaven's Door. | Caleb & Lena |
» Knockin' on heaven's door [ft. Fhury]
» 03. [Pension Preston] Knockin' on Heaven's door
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ K E Y I S L A N D ; Ton nouveau RPG fantastique ~ ::  :: • Golden Palace :: • Les quartiers privés-
Sauter vers: